mer continuée

Ici tu as vu la fraîcheur
d’un ordre de vie se défaire –
que de fureur maintenant
pour éteindre un peu de beauté
vivante encore dans la chaux
le bleu écaillé d’une barque
dans l’âme à l’aube qui regarde
monter l’eau dans les chambres…
(La maison près de la mer, Lorand Gaspar, in La maison du monde)
Acrylique 32×42

All-focus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s