sous la barre des 1500 ! Merci à mes lecteurs

Mon livre est en ligne depuis le 10 avril, en moins de deux semaines, le voilà à la 1270e place (sur plus de 1 300 000 livres sur le site)

Pour fêter l’événement ! Voici de nouveaux extraits :

Le bonheur ne se décide pas d’un claquement de doigts, et personne ne pourra vous rendre cette joie que vous avez perdue, personne sauf vous. Fuyez tous ceux qui vous vendront une recette toute prête pour retrouver ce que vous avez de plus précieux et qui s’est évanoui dans la nature quand vous avez sombré dans ce flot de douleurs. Quand nous souffrons, personne ne peut nous imposer de garder le sourire. Personne. Surtout s’il n’y a aucun remède pour nous soulager. Être heureux ne se décrète pas. Le vouloir à toute force ne suffit pas non plus. Si les médecins sont impuissants à vous aider, si votre entourage est dans l’incapacité de vous comprendre (quand il n’est pas carrément toxique et méprisant), vous n’aurez plus à compter que sur vous-même. Aussi, moi-même, je ne saurais vous aider si vous n’êtes pas prêt. En thérapie, le psychanalyste et le psychologue vous tiendront le même discours, et c’est pour ça que le médecin vous y renvoie quand il est impuissant. Oui vous allez devoir compter sur vos propres forces, même s’il vous en reste peu. Mais l’effort ne sera plus si grand quand vous aurez compris. Dites-vous que rien ne sera possible sans votre propre engagement et votre propre disposition à entendre ce qui va suivre.

Il ne s’agit surtout pas de minimiser votre douleur et votre fatigue, comment le pourrais-je ? Et c’est parce que je suis passée par cette souffrance que je m’autorise à vous parler de la sorte, car je demeure profondément convaincue que cette maladie fait appel à nos propres forces intérieures, nous demande d’aller chercher loin en nous, les réponses.

[…]

Nous savons tous que les traitements proposés par la médecine traditionnelle n’ont que peu, voire pas du tout d’effets sur la fibromyalgie, quand ils ne sont pas subversifs. Nos douleurs ne sont jamais les mêmes, toujours nouvelles et dans des endroits du corps différents, comme une boule de billard qui se déplacerait sans cesse et s’immobiliserait dans l’attente d’être choquée et déplacée à un autre endroit. Quelles ont donc été mes alternatives pour sortir de ce cercle vicieux ? Ah ce fut long ! Et loin d’être facile ! Moi aussi j’ai connu la médication chimique, les traitements anti-douleurs jusqu’à l’hospitalisation avec injection de kétamine1 et contre la fatigue chronique, des cures de Levocarnil ; pris des anxiolytiques à petites doses, puis refusé les anti-dépresseurs qui me laissaient sans ressort. J’ai aussi essayé l’acupuncture, la fasciathérapie2, la kinésiologie3, la kinésithérapie, l’EFT4, l’EMDR5 . J’ai rencontré des neurologues, des psychologues et même eu recours à un psychiatre (après avoir insisté auprès de mon médecin généraliste car je craignais de devenir folle). Ce psychiatre est devenu un ami, avec son épouse médecin qui, par la suite, m’a beaucoup accompagnée grâce à des médecines douces. Je me suis tournée vers la naturopathie, les huiles essentielles, la médecine chinoise, j’ai fait du yoga et du qi gong, j’ai lu de nombreux livres de psychologie, philosophie, et de développement personnel, essayé la sophrologie, la naturopathie, les soins énergétiques et la relaxation, la méditation en pleine conscience… j’ai même changé de régime alimentaire en enlevant gluten et lactose, ce qui m’a soulagée très longtemps mais n’a jamais résolu mes problèmes digestifs. Tout cela fonctionne à court terme et ne soigne pas, et donc ? Vous aussi, vous avez déjà tout essayé ?

1 Drogue dont certains raffolent paraît-il, (en fait un anesthésiant pour les chevaux) testée initialement sur les grands traumatisés du Viêtnam…

2L’expression « thérapies des fascias » renvoie à des approches de médecine non conventionnelle, généralement

manuelles ou gestuelles, qui recourent à la manipulation des fascias, des membranes conjonctives qui enveloppent certains tissus de l’organisme dont plusieurs muscles (source Wikipédia)

3La kinésiologie ou cinésiologie est une discipline scientifique qui étudie les mouvements et postures du corps humain et non-humain d’un point de vue biomécanique, articulaire et musculaire. On parle aussi de physiologie du mouvement. (source wikipédia)

4Emotional Freedom Technique, abrégée en EFT, représente une pratique psycho-corporelle fondée aux États-Unis en 1993 par un ingénieur du nom de Gary Craig aujourd’hui à la retraite et qui selon son auteur aurait valeur de psychothérapie. (source Wikipédia)

5Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires ou plus couramment EMDR, d’après l’anglais « eye movement desensitization and reprocessing », est un type d’intervention à visée psychothérapeutique mise au point par Francine Shapiro à partir de 1987 (source Wikipédia)

[…]

J’attendais la rechute, j’étais en embuscade, méfiante. L’art m’abandonnerait, mes amis me tourneraient le dos ? Mon amoureux se lasserait de moi ? L’art, l’amitié et l’amour… Faut-il réunir tout cela ? […]

Davantage proche des philosophes, mes lectures de Montaigne et de Spinoza m’étaient plus essentielles. Cependant, beaucoup de nos souffrances résultent de nos egos exigeants. Faire taire son mental raisonneur est certainement plus facile quand on vit seul, dégagé d’obligations professionnelles et familiales mais on peut y arriver. Garder confiance dans quelque chose qui nous dépasse rend tout plus léger. Admettre qu’on ne contrôle pas tout aussi. J’étais toujours aussi pauvre financièrement mais tellement riche d’autres choses. Et qu’est-ce qui comptait le plus ? Et si je cessais d’avoir peur du lendemain ? Du manque d’argent ? Si j’acceptais enfin que je n’étais pas encore morte malgré toutes les restrictions précédentes ?

[…]

Mais il y avait quelque chose encore hors de ma portée. J’insiste, je ne suis pas dogmatique mais j’aime les paraboles et les histoires qui racontent sous la surface une autre histoire. Un jour, cette amie médecin très croyante m’avait dit cette phrase : « va chercher le trésor au fond de toi » et elle m’avait offert un petit cadeau qui métaphorisait parfaitement cela : il s’agissait d’un petit savon très joli et très parfumé. Il était écrit sur la boîte qu’il contenait à l’intérieur un cadeau surprise que je ne découvrirais que lorsque j’aurais utilisé presque entièrement celui-ci. Comme une enfant, je demeurai émerveillée et impatiente devant cet objet. Finalement vint le jour où le savon arriva à sa fin et je trouvai à l’intérieur une très jolie petite bague (réglable à ma taille) que je garde précieusement.

Un trésor attire, il est synonyme d’émerveillement, de richesse, de joie, de bonheur. Quel était-il ce trésor que je possédais au fond de moi ? Mon amie m’avait parlé de la parabole du grain de moutarde, mais je me contentais de regarder, étonnée, l’objet découvert dans le savon, comme font les enfants. Dans l’émerveillement, la joie et le bonheur simple de cette découverte, je restais encore une fois à l’extérieur, je n’étais pas encore entrée en moi-même. Tout se trouve nous dit cette parabole, à l’intérieur de chacun. Il est là, en chacun de nous, ce trésor minuscule et presque invisible que nous pouvons faire grandir comme dans la parabole du grain de moutarde. C’est tout petit un grain de moutarde, si on le fait tomber, on peut le perdre facilement, c’est fragile, et pourtant si on le sème, ça devient quelque chose de très grand, il faut de la patience et de la persévérance. Cette parabole est une invitation à la confiance en soi, à ne pas suivre cet ego souffrant et contrôlant mais davantage à faire confiance à notre intuition, rester à l’écoute des besoins de notre esprit et de notre corps, écoute qui, immanquablement, conduira à la confiance en soi.

Cette graine en nous est ce trésor que nous pouvons ensuite partager avec les autres. Quand j’eus enfin trouvé ce trésor, je n’eus plus qu’une hâte : en parler avec le plus grand nombre car notre bonheur est aussitôt décuplé dès qu’on parvient à le partager comme j’essaie de le faire ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s