Bouquet

envie d'offrir des fleurs... et ce Bouquet de DesnosTrois pensées trois coquelicots trois soucis Trois soucis trois roses trois œillets Les trois roses pour mon amie Les trois œillets pour mon ami Les trois coquelicots pour la petite fille si triste Les trois pensées pour mon ami Les trois soucis pour moi. Pastel A4 All-focus

Petite clairière

très dur de peindre en ce moment, je ne sais pas pourquoi, alors que j'ai énormément écrit, j'ai fait un petit dessin, une acrylique, besoin de vert sans aucun doute... ... Ce corps qui souhaitait fleurir comme une branche,Porter ses fruits, devenir flûte dans le gel,L'imagination l'a enfoui dans un essaim bruyantPour que passe, et... Lire la Suite →

Nouveau blog sur wordpress

J'ai créé, en tout début de cette année 2020, un nouveau blog uniquement consacré à mes livres publiés et romans en cours d'écriture, ainsi qu' à mes articles, extraits de livres que j'ai aimés. Mon site VOIX ET SILENCE (ici même) que vous êtes nombreux à visiter sera désormais dédié uniquement à mes productions picturales.... Lire la Suite →

LA MER VIDE

"Jusqu'à l'horizon la mer vide. Lieu où l'on sent le peu de poids d'une vie, mais c'est la seule. Pas de pensée suivie, seulement l'évidence du corps dans cet espace démesuré pour lui, et parfaitement indifférent. Antoine Emaz, Prises de mer , ed Le phare du cousseix ❤ Acrylique 32x 42

L’Arbre monde – extrait

« Quelque chose dans le parfum de l'air ordonne à cette femme : Ferme les yeux et pense au saule. Les pleurs que tu verras seront inexacts. Imagine une épine d'acacia. Rien dans ta pensée ne sera assez pointu. Qu'est-ce qui flotte au-dessus de ta tête à cet instant – maintenant? Des arbres encore plus loin se... Lire la Suite →

Un froid sec #22

des extraits à foison, et l’écriture lumineuse de mon amie, l’écrivaine Anna de Sandre

Anna de Sandre

blameless-homeless-31 ET DONC, IL FAISAIT CHAUD ET LA TANTE EUT SOIF SUR LE TRAJET. ELLE DIT Tiens le panier, ma caille, passe devant et prends-moi des citrons. Après, tu m’attends au stand de Michel. t’auras qu’à manger des crevettes , si par hasard je traîne.

Elle avait filé au bar de Saturne boire « juste une bière ». Elle n’en aurait pas pour longtemps.
     Camille était à l’aise parmi les étalages qui entouraient Saint-Estin. Le square à sa droite, de l’autre côté de la rue, montrait au travers des grilles de son entrée son ruisseau aux canards, le pont de bois suspendu qui traversait la largeur de son allée principale et une partie des arbres centenaires.
     Elle se penchait sur les citrons , les choisissait d’un coup d’œil rapide. Tante Ludivine n’aurait plus le temps de l’emmener à l’aire de jeux puisqu’elle avait sa mise en place à préparer. Il…

Voir l’article original 798 mots de plus

Chercher la lumière

Comment demeurer arbredans le reniement de tout ? Le chêne poursuit sa montée-lente obstinéelaisse le nuage l'ignorer. *Même si le dernier arbreconnaissait la dernière paroleil la tairaitpour une promesse d'eau. Nés arbres, Marilyse Leroux, ed L'Aïl des ours, 2020 Acrylique sur toile, 30x30

Pleine lune

"J'aime les beaux paysages ; ils font quelquefois sur mon âme le même effet qu'un archet bien manié sur un violon sonore ; ils créent des sensations folles; ils augmentent ma joie et rendent le malheur plus supportable."(Mémoires d'un touriste, Stendhal) "Si tel assembalge d'arbres, de montagnes, d'eaux et de maisons, que nous appelons un... Lire la Suite →

l’arbre écrit-il… ou est-il écrit ?

l'arbre écrit-il... ou est-il écrit ? (photo prise lors de ma promenade )... je l'agrandis c'est très curieux non ? OUI ou NON... (mais un non imparfait, tant qu'à faire) " Entre l'homme et l'arbre existent des affinités que le regard d'abord ne remarque pas. Quelque chose comme un amour du silence et une obstination... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑